Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon

Arènes de Nîmes – 22 juillet 2017

Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d’affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première partie le DJ Greg Delon.

Tout ce que l’on peut dire, c’est que le choix de la programmation du festival, de mixer deux styles de musiques différentes, été loin de faire l’unanimité.

La majorité du public présent dans les arènes, étant principalement composée de rockeurs et métaleux (en atteste les tee-shirts fleurissant aux quatre coins des arènes, à l’effigie des groupes les plus connus du genre), l’électro qui leur est proposé ne correspond pas à leur attente, et ils semblent quelques peu abasourdis.

Greg Delon fait son show mais, malheureusement pour lui, le public n’est pas réceptif et on entend partout se plaindre de la longueur de la prestation.

Puis c’est au tour de Vitalic qui amène un jeu de son et lumière somptueux dans les arènes, ce qui malgré tout ne comblera pas la majorité, qui encore une fois trouve le show trop long et ne comprend pas le choix de programmation de l’organisation, mêlant deux univers « trop » différents selon eux…

Il est 23h15 et, enfin, entre en scène le groupe Shaka Ponk. Le noir se fait et la scénographie commence sur écran.

Le groupe apparaît en très grande forme, comme à son habitude. Sam et Frah arborent des messages sur leurs corps et leurs tenues « No corrida », « I’m Animal » ou encore « My best friend the bull say hi ! ».

Le public se réveille et se met à jumper dès les premiers riffs. On peut alors entendre le très rock Killing Hallelujah, suivi de On Fire de leur dernier album « The Evol ».

Le groupe déborde d’énergie et échange avec ses littles monkeys tout au long du spectacle.

Le chanteur Frah prendra plusieurs bain de foule, surfant même sur celle-ci, pour le plus grand bonheur de tous. Scène par ailleurs impressionnante, avec en toile de fonds les arènes. Rares sont les artistes qui vont autant au contact de leur public.

On assistera également à l’incontournable Circle Freak, avant de pouvoir savourer la fabuleuse reprise du groupe Nivana : Smells Like Teen Spirit, avec une Sam et un Frah toute en émotion.

Le chanteur donnant la réplique à cette dernière depuis les gradins.

C’est au tour des musiciens de faire le show, avec la traditionnelle battle opposant Ion à Goz, puis les hommages rendus à Cobain, Prince, Bowie et Lemmy sortis tout droit de leurs tombes pour se mesurer tour à tour à CC, Steve et Mandris.

Puis, le groupe interprétera alors le mythique « Get down your ass » qui fera s’accroupir le public, afin de le faire jumper toujours plus haut sur « Get up on your feet ».

Le final se termine, le public est conquis. « The Monkadélic Tour » a encore de beaux jours devant lui !

SET LIST :

The White Pixel Ape Show Intro
Killing Hallelujah
On Fire
Wanna Get Free
Twisted Mind
I’m Picky
Palabra Mi Amor
Circle Freak
Smells Like Teen Spirit
Gung Ho
Share a Line
Battle
Rusty Fonky
Final